Islam radical: Macron promet d’intensifier les actions et annonce la dissolution du collectif Cheikh Yassine

Dans le contexte de l’attaque terroriste contre le professeur Samuel Paty, le chef de l’État a déclaré que «les actions s’intensifier[aie]nt» contre l’islam radical dans le pays et a annoncé que le collectif pro-palestinien Cheikh Yassine serait dissous mercredi en Conseil des ministres.


Go to Source
Author:

Les propos de Macron sur la lutte antiterroriste font penser à ceux de Poutine, estime un député LREM

Intervenant lors du conseil de défense après l’attentat terroriste de Conflans-Sainte-Honorine, Emmanuel Macron a tranché net: «Les islamistes ne doivent pas pouvoir dormir tranquilles». Selon Le Monde, ce choix de mots a rappelé à un député LREM la fameuse phrase de Vladimir Poutine: «On ira buter les terroristes jusque dans les chiottes».


Go to Source
Author:

La Russie avait signalé à la France «que parmi les réfugiés politiques tchétchènes il y avait des terroristes»

Il suffisait de dire qu’on était Tchétchène pour recevoir un asile politique et ce sans aucune enquête préliminaire, déclare l’ancien ambassadeur de la Russie en France, Alexandre Orlov. Il souligne que les services russes avaient alerté leurs collègues français de la présence de «gens qui étaient des terroristes» parmi les demandeurs d’asile.


Go to Source
Author:

L’Intérieur ordonne l’expulsion de 231 étrangers fichés pour radicalisation, selon Europe 1

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, compte demander aux préfets d’expulser dans les plus brefs délais 231 étrangers fichés pour radicalisation à caractère terroriste, rapporte Europe 1 se référant à ses sources. Toutefois, cette mesure avait été décidée bien avant l’assassinat du professeur Samuel Paty vendredi soir.


Go to Source
Author:

Celui qui ose «porter atteinte au prophète» doit en «assumer les conséquences», estime un député tunisien

«Porter atteinte au prophète» est un «crime», celui qui l’ose doit en «assumer les conséquences, qu’il soit État, individu ou groupe». Rached Khiari, député démissionnaire de la coalition Al-Karama, en Tunisie, a réagi le 17 octobre sur Facebook à la décapitation de l’enseignant à Conflans-Sainte-Honorine.


Go to Source
Author: