Le port du masque, facteur aggravant de déclenchement des migraines

Port du masque et migraine ne font pas bon ménage ! La migraine peut être vraiment handicapante pour celui qui en souffre, surtout si sa durée dépasse quatre jours. Dans de tels cas, le port du masque accentue encore le malaise.

Selon l’OMS, la migraine figure parmi les trois premières maladies considérées comme invalidantes, rapporte Dernières Nouvelles d’Alsace. Les migraineux représentent 20 % de la population adulte en France, et ce sont principalement les femmes qui en sont victimes, d’après la Fédération française de neurologie.

L’Association de patients La Voix des migraineux explique que plusieurs symptômes peuvent s’ajouter aux maux de tête, habituellement déclenchés par une migraine. En effet, une migraine peut aussi entraîner une sensibilité accrue à la lumière ou au bruit, elle peut provoquer des nausées, ou encore être un obstacle à la concentration et amener des difficultés pour réfléchir.

Cette maladie neurologique se déclenche en raison de multiples facteurs, allant des problèmes de sommeil à l’alimentation en passant par le stress. Cependant, elle peut aussi être provoquée par les changements hormonaux, notamment les règles ou les grossesses.

La chaleur constitue également un facteur supplémentaire déclenchant des migraines. « Respirer dans son masque, c’est respirer de l’air chaud », explique La Voix des migraineux. Ce qui pose un problème de taille en période estivale, le port du masque augmentant encore l’intensité et la fréquence des crises chez de nombreuses personnes sujettes aux migraines.

« Les migraineux ont besoin de bien respirer, et de l’air le moins vicié possible. Par exemple, être dans une pièce sans aération avec un air confiné est déclencheur. D’ailleurs, pouvoir respirer de l’air pur peut parfois enrayer une crise, sortir de la pièce peut suffire », souligne l’Association. Les odeurs sont aussi un facteur pouvant causer des migraines, et « les masques ont une odeur, les masques lavables gardent l’odeur de la lessive ».

Malheureusement, les autorités publiques ne considèrent pas encore cette maladie neurologique comme un handicap. La présidente de l’Association La Voix des migraineux, Sabine Debremaeker, affirme qu’il est urgent « que cette maladie soit mieux reconnue de manière à ce que soient proposés un parcours de soins adapté et une meilleure prise en charge côté traitements ». Elle ajoute : « Il faut aussi que ceux dont la vie sociale et professionnelle est vraiment altérée, puissent bénéficier d’un statut de personne handicapée. Ce statut leur permettrait de bénéficier d’aides qui les soulageraient dans leur vie quotidienne. »

FOCUS SUR LA CHINE – La Chine menace-t-elle l’ordre mondial ?

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Cet article Le port du masque, facteur aggravant de déclenchement des migraines est apparu en premier sur Epoch Times.


Go to Source
Author: Emmanuelle Bourdy

Val-de-Marne : le garçon de 6 ans jeté du 5e étage par son père est toujours entre la vie et la mort

Entré dans un état de démence, un homme, après avoir frappé sa femme, a lancé son fils au-dessus du balcon du 5e étage. Le jeune garçon, hospitalisé, est toujours entre la vie et la mort.

Le pronostic vital du jeune garçon de 6 ans jeté du 5e étage par son père est toujours engagé. Pour rappel, l’incident a eu lieu samedi 12 septembre en pleine nuit à Choisy-le-Roi, dans le Val-de-Marne. L’homme, qui a commencé par tabasser sa femme, s’est ensuite rendu dans la chambre de son fils de 6 ans, qui dormait, et a commencé à le frapper avant de le soulever et de le jeter dans le vide, relate Midi libre.

Le jeune garçon a alors atterri sur une rambarde située au 1er étage avant de s’écraser sur le trottoir. Cependant, son père, du haut du 5e étage, ne s’est pas calmé et lui a envoyé un barbecue, une bonbonne de gaz, une chaise et une table, visiblement pour l’achever. Alertés, les policiers ont découvert les voisins tentant de protéger le petit garçon de la violence de son père, en bas de l’immeuble, relate DNA.

D’après les premiers éléments d’enquête : l’homme de 37 ans, d’origine algérienne, aurait commencé par frapper sa femme, qu’il venait d’épouser dans l’après-midi, après une dispute. Affolée, cette dernière aurait réussi à prendre la fuite pour appeler à l’aide. Le père s’est alors déchaîné sur son fils, issu d’une précédente union, qu’il a jeté par la fenêtre du 5e étage, rapporte Le Parisien.

« On était au téléphone avec la police, on leur disait de venir nombreux. Quand, tout à coup, on a vu le monsieur sortir sur le balcon avec le petit. On tentait de le calmer, on lui disait ‘Arrête, arrête !’ Et là, il a jeté son fils par la fenêtre, comme un sac poubelle. Il avait même pris de l’élan pour bien le lancer. L’horreur… », racontent deux voisines, encore choquées par la scène.

Le jeune garçon, agonisant sur le trottoir, a ensuite été transporté en urgence par les secours à l’hôpital Necker, dans un état très grave. Depuis, il a été opéré pour de multiples fractures, notamment à la tête, mais n’est pas encore sorti d’affaire.

Le père, de son côté, qui a tenté de quitter l’immeuble, soit pour continuer à s’en prendre à son fils, soit pour prendre la fuite, a été stoppé par des jeunes du quartier qui l’ont tabassé. Interpellé, le père, dont la garde à vue a été levée au vu de son état de santé mentale, a ensuite été hospitalisé en psychiatrie. Quant à la jeune épouse blessée par les coups de son mari, elle se trouvait en état de choc et a perdu connaissance à plusieurs reprises après les faits.

Pour comprendre ce qu’il s’est passé, les pistes envisagées s’orientent vers une crise de démence ou une bouffée délirante. D’après les témoignages recueillis, l’homme est devenu violent « soudainement » et tenait des propos incohérents. L’adjointe au maire, terriblement bouleversée d’apprendre ce qui s’est passé quelques heures après les avoir mariés, songe à mettre en place un soutien psychologique pour aider tous ceux ayant assisté à la scène.

FOCUS SUR LA CHINE – La Chine menace-t-elle l’ordre du monde ?

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Cet article Val-de-Marne : le garçon de 6 ans jeté du 5e étage par son père est toujours entre la vie et la mort est apparu en premier sur Epoch Times.


Go to Source
Author: Léonard Plantain

C’est la première récolte de stévia, 300 fois plus sucré que le saccharose, près de Saint-Palais en Charente-Maritime

Une société française lance sa production bio de stévia, une plante sucrée originaire du Paraguay, dans le Sud-Ouest. La stévia est un petit arbuste d’Amérique du Sud connu depuis des siècle par les Indiens d’Amazonie pour son incroyable pouvoir sucrant.

« Lorsque l’on place un petit morceau de feuille dans sa bouche, on est impressionné par son goût sucré. Un petit fragment de feuille peut sucrer la bouche pour plus d’une heure », rapporte Moisés Santiago Bertoni, le scientifique suisse qui a introduit la stévia en Europe.

Cette plante originaire du Paraguay, cultivée depuis 1 500 ans, a l’avantage d’avoir un indice glycémique zéro et très peu de calories. Elle est plus connue en France sous forme d’édulcorant, mais souvent fabriquée à l’étranger et grâce à des méthodes chimiques.

Une société française a décidé de lancer sa production bio. Treize exploitations agricoles participent à cette initiative, dont une basée à Béhasque près de Saint-Palais en Charente-Maritime, sur une parcelle de 0,7 ha, dans la commune voisine de Domezain-Berraute. « Il faut que la parcelle soit irrigable, un peu en pente, car la stévia n’aime pas l’eau stagnante », explique Serge Gestas à France Bleu, lors de la toute première récolte, trois mois après la plantation.

« C’est une plante qui n’aime pas trop les champignons, donc cette année sèche lui a été favorable. »

En 2009, il y a eu des premiers essais d’adaptation de la stévia au climat méditerranéen en culture pluriannuelle, sous l’égide de la Chambre d’agriculture, avec le soutien du Conseil général. La première récolte de ces essais a eu lieu fin octobre 2012 au CEHM de Marsillargues.

Focus sur la Chine –  la Chine menace-t-elle l’ordre mondial ?

La première productrice française, est installée dans le Lot-et-Garonne.

Cécile Hastoy, en charge de la recherche et du développement au sein d’Oviatis, société lot-et-garonnaise à l’origine de cette nouvelle filière explique l’objectif: « ceux qui sont aujourd’hui dans les commerces, ce sont des molécules sucrées qui sont purifiées, le E960. Et les plus gros purificateurs sont les Chinois… Notre objectif, c’est d’avoir la matière première et la transformation uniquement en France. En bio, ça serait même une première en France et en Europe d’avoir cet édulcorant. »

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Cet article C’est la première récolte de stévia, 300 fois plus sucré que le saccharose, près de Saint-Palais en Charente-Maritime est apparu en premier sur Epoch Times.


Go to Source
Author: Michal Bleibtreu Neeman

Malaisie : il découvre les selfies d’un singe sur le smartphone qu’il avait perdu

Il y a quelques jours, à Batu Pahat en Malaisie, un étudiant a eu la surprise de découvrir plusieurs selfies d’un singe sur le téléphone portable qu’il avait précédemment perdu.

Zackrydz Rodzi, un étudiant en informatique âgé de 20 ans et résidant à Batu Pahat, s’est aperçu un matin que son smartphone avait disparu. Ayant d’abord pensé qu’on lui avait volé pendant son sommeil, il a finalement retrouvé par hasard son smartphone le lendemain, dans la forêt située près de sa maison, relate CNews.

Heureux et rassuré d’avoir retrouvé son téléphone, il s’est demandé malgré tout ce que faisait son téléphone à cet endroit.

Pour plaisanter, son oncle lui a suggéré de regarder ses dossiers et sa galerie photos. C’est là que Zackrydz a découvert de nombreuses photos qu’il n’avait jamais prises. Cependant, en les regardant, il a fini par comprendre qu’elles avaient en réalité été faites… par un singe ! Comme en témoigne la publication ci-dessous :

Selon Zackrydz, le singe serait entré par la fenêtre ouverte de sa chambre, pendant qu’il dormait, avant de repartir avec son téléphone et de lui laisser quelques « souvenirs insolites ».

FOCUS SUR LA CHINE – La Chine menace-t-elle l’ordre du monde ?

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Cet article Malaisie : il découvre les selfies d’un singe sur le smartphone qu’il avait perdu est apparu en premier sur Epoch Times.


Go to Source
Author: Léonard Plantain

Loir-et-Cher : un loup aperçu pour la première fois dans la région Centre-Val de Loire

Photographié pour la première fois dans le Loir-et-Cher le 28 juin dernier, un loup gris a été aperçu à Chapelle-Victomtesse, puis authentifié par la préfecture ce mardi 15 septembre.

C’est une première dans le Loir-et-Cher et la quatrième observation d’un loup dans la région Centre-Val de Loire depuis un siècle. L’animal a été observé et photographié le 28 juin dernier à la Chapelle-Victomtesse. La photo, qui a été transmise à la préfecture le 8 septembre, a pu être authentifiée par les experts de l’Office français de la biodiversité (OFB) ce mardi 15 septembre, relate France 3 Régions.

Pour Jean-Noël Rieffel, directeur régional de l’OFB : « C’est un événement assez rare. L’OFB a envoyé sur place des agents pour vérifier les conditions de la prise de vue, recouper les éléments visuels et rencontrer le propriétaire du piège photo. Des experts nationaux ont ensuite pris le relais et sur la base du phénotype, ont pu déterminer qu’il s’agit bien d’un loup », explique-t-il.

D’après les spécialistes, qui ont confirmé l’espèce et l’origine du loup, ce dernier est de souche italo-alpine. Cependant, sans preuves génétiques, ils n’ont pas pu déterminer s’il s’agissait ou non d’un des loups observés précédemment. En effet, un premier loup avait été photographié le 30 août 2019 à Crucey-Villages en Eure-et-Loir. Une deuxième observation d’un loup a été relevée dans l’Indre, en février 2020, puis une troisième observation a été confirmée près de Châteaudun, au mois de mai de cette année.

Selon Jean-Noël Rieffel, « il serait très prématuré d’affirmer que des loups se seraient installés en Centre-Val de Loire ». En effet, actuellement on dénombre 580 individus à l’échelle nationale, mais les meutes se trouvent essentiellement dans la région des Alpes « et la zone de présence permanente des loups la plus proche du Centre-Val de Loire se trouve dans le Jura », précise Jean-Noël Rieffel.

On peut cependant noter qu’il existe « un phénomène de dispersion au printemps et à l’automne, avec des individus expulsés de la meute », précise Jean-Noël Rieffel. Ces loups isolés peuvent parcourir jusqu’à 50 kilomètres par jour, et un individu a déjà été observé à 800 kilomètres de son lieu d’origine. C’est l’hypothèse la plus probable pour l’observation faite à Chapelle-Victomtesse.

Aussi, en juin dernier, l’OFB déclarait que la population de loups continuait de progresser en France, mais à un rythme moins élevé qu’en 2019, relate Ouest-France. « Le loup est un animal très discret, mais qui s’accommode très bien de la présence de l’humain », conclut Jean-Noël Rieffel.

FOCUS SUR LA CHINE – La Chine menace-t-elle l’ordre du monde ?

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Cet article Loir-et-Cher : un loup aperçu pour la première fois dans la région Centre-Val de Loire est apparu en premier sur Epoch Times.


Go to Source
Author: Léonard Plantain

Rodrigue likwenge

Maoling33 : creation de la page.


[[Fichier:Rodrigue Likwenge.jpg|vignette|Likwenge en 2016]]
”’Rodrigue Likwenge”’ (né le 22 Mars 1994) est un international congolais footballeur qui joue comme attaquant . [https://www.foot-national.com/foot-rodrigue-likwenge-joueur-amateur-selectionne-avec-les-espoir-congolais-82614.html][http://www.footballsupps.com/forum/viewtopic.php?f=608&t=24707&p=2219500&hilit=rodrigue+likwenge#p2219500]

== Carrière ==
Né à Coulommiers, ”’Likwenge”’ a joué pour Torcy , Sannois Saint-Gratien , Villarreal , Boulogne-Billancourt , Leeds , Sezanne , Genk , Marmande .

En 2018 ”’Likwenge”’ est victime d’une grave blessure , Touché aux croisés et au ménisque suite au match de Coupe de France dans les Deux-Sèvres , hélas blessure trop sévère il est forfait une saison et demi .

== Carrière internationale ==
”’Likwenge”’ a fait ses débuts internationaux pour le Congo en 2012. Lors de la saison 2012-2013, Likwenge était le seul joueur amateur 94 a faire parti de la sélection national du Congo (R.d.c) sur une équipe de ’93s ’92s.

Mercredi 30 Mars 2016 – Tournoi International de Rezé . Buteur d’un magnifique doublé contre le Luxembourg Rodrigue Likwenge est nommé homme du match et marque des points pour ces futur sélections.


Go to Source
Author: Maoling33