La France financera-t-elle le mécanisme COVAX de l’OMS sans y avoir recours?

Si un vaccin anti-coronavirus venait à voir le jour, la France ne l’achèterait pas via COVAX. Les autorités françaises privilégieraient un approvisionnement européen, écrit Reuters, se référant à une source ministérielle. Le programme de l’OMS, regroupant 172 pays, entend distribuer 2 milliards de doses de vaccins d’ici fin 2021.


Go to Source
Author:

Deuxième vague? Véran explique la différence entre la situation actuelle et «la première vague»

Lors de sa conférence de presse donnée ce jeudi, le ministre français de la Santé a comparé la situation actuelle dans le pays avec celle observée lors de la première vague, au printemps dernier. Plusieurs points de divergence ont été constatés, notamment la vitesse et le mode de propagation du virus.


Go to Source
Author:

À Paris, la cohabitation vélos, piétons et voitures à l’épreuve de l’extension des pistes cyclables

À Paris, les «coronapistes cyclables» mises en place lors du confinement seront pérennisées. Cette décision ravive le problème de la cohabitation des divers types de mobilités sur la route. Après avoir recueilli l’expertise du Collectif Vélo Île-de-France, Sputnik est allé sur le terrain pour recueillir l’opinion des Parisiens.


Go to Source
Author:

Fraude sociale: le rapport de la commission d’enquête, déjà enterré par le gouvernement?

Dans un relatif silence médiatique, la commission d’enquête parlementaire sur la fraude aux prestations sociales a rendu son rapport. Lors de sa présentation, le président a regretté deux choses: que le ministre des Solidarités et de la Santé se soit défilé et l’absence de consignes qu’il aurait depuis données au nouveau directeur de la Sécu.


Go to Source
Author:

«Imprévision incroyable», «manque d’organisation», Mélenchon critique le gouvernement sur la deuxième vague

En visite à Marseille, Jean-Luc Mélenchon a fustigé le manque d’anticipation du gouvernement après la première vague de l’épidémie. Le parlementaire s’inquiète en particulier d’une possible saturation des hôpitaux, alors que la situation sanitaire dans les Bouches-du-Rhône reste «préoccupante», selon l’ARS.


Go to Source
Author: