Violences policières: «La réaction en France n’est pas créée par les mobilisations américaines»

Des milliers de manifestants contre les violences policières se sont rassemblés mardi soir devant le palais de justice de Paris. Un rassemblement organisé, aussi et surtout, pour la mémoire d’Adama Traoré, dont la famille accuse un gendarme d’avoir provoqué la mort en 2016. Depuis quatre ans, ses proches se démènent et le cas Traoré est devenu emblématique des violences policières. Violences remises sur le devant de la scène par l’actualité américaine. L’analyse de Jacques De Maillard, professeur de science politique à l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines et directeur adjoint du Centre de recherche sociologique sur le droit et les institutions pénales (Cesdip).


Go to Source
Author: Jean-Baptiste Marot

Après le confinement, les églises rouvrent dans la prudence

Le confinement, mis en place pour contenir la propagation du coronavirus, a sonné le glas des cérémonies religieuses en France. Les portes fermées des églises, à la fois lieux de spiritualité et repères architecturaux dans les villes, ont déstabilisé de nombreuses personnes. Au Havre, RFI est allée à la rencontre d’un abbé qui rouvre la sienne, entre enthousiasme et prudence. 


Go to Source
Author: Thomas Bourdeau

Adama, Théo, Zyed et Bouna… Pourquoi ces affaires n’ont-elles pas déclenché un “Black Lives Matter” à la française ?

Alors que les États-Unis sont le théâtre de manifestations massives depuis la mort de George Floyd, l’hommage et appel à la justice pour Adama Traoré, mercredi, a rassemblé plusieurs milliers de personnes à Paris et dans d’autres grandes villes de France, où la transposition du mouvement américain “Black Lives Matter” a jusqu’ici peiné à s’imposer.


Go to Source
Author: Pauline ROUQUETTE

Mort de Georges Floyd : la justice durcit les charges contre les policiers impliqués

Le procureur général du Minnesota a décidé de durcir les charges contre le policier à l’origine de la mort de George Floyd aux États-Unis, en l’inculpant de meurtre au second degré, contre au troisième degré auparavant, selon une annonce de la sénatrice démocrate du Minnesota Amy Klobuchar, mercredi.


Go to Source
Author: FRANCE 24